test

Il faut oser penser à demain

Il ne faut pas se limiter à aujourd’hui. Maarten Desmet le sait mieux que quiconque. Cet architecte/entrepreneur passionné a développé l’application For Good.

Maarten cherche des solutions à long terme. Tout comme Paul, entrepreneur, qui se fait accompagner pour pouvoir profiter de la vie sans devoir se soucier de problèmes financiers, une fois qu’il arrêtera de travailler. Paul et Maarten ont des objectifs différents, mais leur motivation est la même : ils pensent à l’avenir.

Il y a quelques années, Maarten Desmet s’est envolé pour le Bhoutan, un petit état coincé entre l’Inde et la Chine, dans le cadre d’un projet de développement. Il s’est immédiatement senti en phase avec la philosophie de développement de ce pays: la priorité est donnée non pas au produit national brut, mais au bonheur national brut, c’est-à-dire le bien-être de la population.

Plaidoyer pour le bonheur collectif

Maarten Desmet : « De par sa culture traditionnelle, le Bhoutan est resté longtemps isolé du monde extérieur. Ce n’est qu’en 1972 que le souverain a décidé d’ouvrir les frontières de son pays et d’accepter la mondialisation... Mais à une condition : les valeurs du pays devaient être conservées. En effet, le Bhoutan ne souhaitait pas devenir le énième pays à voir son produit national brut augmenter, au détriment du bonheur et du bien-être de sa population.

C’est ainsi que les autorités bhoutanaises ont développé le principe du bonheur national brut (BNB), une sorte d’indice du bien-être basé sur neuf critères de bonheur. Il ne restait plus au gouvernement qu’à définir un cadre dans lequel les habitants pourraient rechercher et atteindre le bonheur. J’ai tout de suite adhéré à ce concept de BNB, il s’agit d’un plaidoyer pour le bonheur collectif. L’intérêt commun est placé au-dessus du reste. Les pays occidentaux ont beaucoup à apprendre de cette philosophie. Il est temps que nous prenions les choses en main à ce niveau. »

Oser penser à l’avenir

Maarten Desmet : « Aujourd’hui, nous savons tous que nous ne prenons pas bien soin de notre planète et que nous commettons des erreurs impardonnables en matière de développement social et d’écologie. Dans ce domaine, nous sommes réellement au bord du gouffre. Pourtant, je suis convaincu que des solutions sont à portée de main. Et je ne parle pas de trouver de nouvelles façons de réduire les émissions de CO2 ou de protéger l’environnement. Nous savons parfaitement ce que nous avons à faire. Tout est maintenant une question de volonté et d’attitude. Il faut agir tout de suite, car demain il sera trop tard.

Le principe du bonheur national brut peut être une source d’inspiration pour nous. Il s’agit de tenir compte de ce qui nous rend heureux et de ce qui peut rendre heureuses les générations futures. Il ne faut pas se limiter à aujourd’hui, il faut aussi oser penser à demain. »

Les neuf critères de bonheur du BNB :

1. Bien-être psychologique
2. Santé
3. Éducation
4. Culture
5. Utilisation du temps
6. Bonne gouvernance
7. Vitalité de la communauté
8. Niveau de vie
9. Diversité écologique

Petit pas, grand progrès

Maarten Desmet : « Peu à peu, faire comprendre aux gens l’urgence d’agir devient le but de ma vie. C’est la raison pour laquelle j’ai imaginé l’application For Good, qui indique l’empreinte écologique de chacun en calculant ses émissions de CO2. L’application donne aussi des conseils- pour réduire au maximum son empreinte écologique. Et il existe des tas de façons de vivre de manière plus durable, sans forcément opérer de grands changements dans notre vie. Mais pour y arriver, il faut reconnaître le défi que cela représente et avoir envie d’adapter nos comportements. On peut comparer For Good au système Weight Watchers. Weight Watchers aide à mener une vie plus saine, de la même façon que For Good aide à mener une vie plus durable. Le tout de manière très simple.

 

« Le concept One size fits all ne s’applique pas ici, car chacun est différent. Et chacun est en mesure de tracer son propre chemin. »

 

Qu'est-ce qu'une vie plus durable ? Nombreux sont ceux qui ne savent pas par où commencer ou qui pensent qu’une vie axée sur la durabilité n’est pas agréable à vivre... Avec l’application For Good, nous voulons sortir la durabilité du contexte scientifique et la rendre accessible à tous. Nous souhaitons communiquer les bonnes informations. Sur la base de ces informations, les utilisateurs peuvent se créer un profil de durabilité personnalisé. Je suis ravi de voir que des écoles, des entreprises et même des villes utilisent cet outil pour sensibiliser leurs élèves, employés ou habitants. Qui a la plus petite empreinte écologique ? C’est devenu une sorte de jeu entre eux de travailler et de vivre de la manière la plus écologique possible.

L’application propose aussi des outils et permet de choisir ce que l’on veut changer et jusqu’où on veut aller dans cet objectif. Ainsi, une personne vivra de manière plus durable en mangeant moins de viande, tandis qu’une autre le fera en prenant le vélo plutôt que la voiture pour se rendre au travail. Le concept One size fits all ne s’applique pas ici, car chacun est différent. Et chacun est en mesure de tracer son propre chemin. »

Un chemin semé d’embûches

Maarten Desmet : « Dans mon plaidoyer pour un mode de vie différent, je fais souvent référence à la scientifique américaine Donella Meadows. Elle a tiré la sonnette d’alarme en 1972 dans son ouvrage ‘Les limites à la croissance’. À l’époque déjà, elle pointait le fait que les sources d’énergie s’épuisaient et qu’il nous fallait investir en masse dans l’énergie durable. Le temps lui a donné raison. ‘Ce que nous faisons le plus souvent, c’est ce qui a le moins d’impact’, concluait-elle au terme de ses recherches.

Laissez-moi vous donner un exemple : chaque jour, le ring est saturé de voitures. Pas de problème, il suffit de créer une nouvelle bande de circulation! Mais le fait que cette nouvelle bande ne fera qu’attirer plus de voitures et ne résoudra pas le problème, nous ne nous en rendons compte que trop tard. Souvent, ces interventions inutiles reposent sur un manque d’informations pertinentes... et sur le fait que nous avons beaucoup de mal à changer nos habitudes. Stimuler les changements de comportement représente un grand défi de ma vie quotidienne, ce n’est pas toujours une sinécure !

Le plus grand défi est de veiller à ce que les gens conservent leur motivation. Ce n’est pas toujours facile avec une application comme For Good, car elle apporte aussi de mauvaises nouvelles. Vous avez pris l’avion ? C’est mauvais pour votre empreinte écologique ! Admettez qu’il n’est pas très agréable d’être confronté noir sur blanc aux conséquences de chacun de nos actes. Nous avons donc voulu apporter un côté ‘ludique’ à cet outil. La recherche d’un équilibre entre l’expérience des utilisateurs et la véracité scientifique est un exercice difficile.

Nous avons choisi de fonctionner comme une entreprise, et non comme une ONG. Nous ne voulons pas dépendre chaque année des autorités ou d’institutions spécifiques pour recevoir de l’argent. Nous préférons nous suffire à nous-mêmes. Un objectif qui n’est pas facile à atteindre quand on vise un but sociétal. On crée une plus-value qui ne sera rentable qu’après une longue période. C’est un autre grand défi.

« Nous savons parfaitement ce que nous avons à faire. Tout est maintenant une question de volonté et d’attitude. »

« Nous avons choisi de fonctionner comme une entreprise, et non comme une ONG. Nous préférons nous suffire à nous-mêmes. »

Est-ce que je perds parfois courage ? Non. Je m’y refuse. Car je suis persuadé que notre potentiel pour ‘faire mieux’ est énorme. Cette façon de voir les choses guide tout ce que je fais dans la vie. La positivité a un impact bien plus important que la négativité. J’y crois dur comme fer et c’est pour cela que je ne baisse pas les bras. Ni aujourd’hui, ni jamais. »

Qui est Maarten Desmet ?

Au cours de ses études d’architecture, Maarten Desmet (né en 1982) s’est spécialisé dans l’Urban Architectural Design. Il a fait un stage au Ministry of Works and Human Settlement au Bhoutan, pays où il a découvert le principe du bonheur national brut.

Il est l’un des fondateurs d’Endeavour, un bureau d’architectes qui prône un développement et une planification urbaine socialement responsables. En 2013, Maarten a créé For Good en compagnie de plusieurs autres entrepreneurs. Il s’agit d’une application qui mesure l’empreinte écologique de ses utilisateurs et qui leur donne des nconseils pour mener une vie plus durable, sans devoir changer radicalement leurs habitudes.

Osez-vous regarder vers l’avenir également pour vos finances ?

De nombreux entrepreneurs ou titulaires de profession libérale épargnent pour plus tard. Ils ont compris qu’il est judicieux d’engranger maintenant un capital qui servira à concrétiser leurs projets futurs. Il n’est pas toujours évident de déterminer le montant de ce capital. D’où l’intérêt de l’accompagnement patrimonial. Car, il est agréable de savoir que l’on pourra profiter de la vie plus tard en étant financièrement indépendant.

Définissez concrètement vos plans d’avenir

Avoir en tête un objectif précis apporte de la sérénité. Peut-être souhaitez-vous, au terme d’une carrière active, profiter de votre temps libre et garder le même train de vie ? Ou rêvez-vous plutôt d'ouvrir un Bed&Breakfast en France ? Il est bon d’avoir une vue de ce que vous prévoyez. Posez-vous les questions suivantes : comment concrétiser mon objectif ? Ai-je les moyens de le faire ? Un aperçu clair de votre situation financière et de ce qui est encore nécessaire pour atteindre votre objectif est essentiel.

Définissez votre propre parcours

Chacun est libre de décider de ce qu’il peut faire pour vivre une vie plus durable. Tout comme il n’existe pas de trajet financier standard. Pour déterminer l’approche qui vous convient, faites appel à un de nos Account Managers. Il vous aidera à définir votre trajet financier personnel. Ensemble, vous établirez la stratégie qui correspond le mieux à vos attentes et aux risques que vous êtes prêt(e) à prendre.

Suivez votre stratégie

Le trajet a été établi et la stratégie a été définie. La vie réserve toujours des surprises. Il en va de même sur les marchés financiers et pour d’autres facteurs externes dont on n’a pas toujours conscience. Il est donc très important que vous suiviez le trajet qui a été défini et que vous appliquiez la stratégie convenue. Pensez à long terme et gardez l’objectif final en tête. C’est votre objectif personnel qui définit la stratégie, pas le marché. Et quand les choses se compliquent, faites preuve de calme et de persévérance.

jeudi 24 janvier 2019