test

« Ne sous-estimez pas votre potentiel »

Si vous pouviez glisser quelques conseils à l’oreille de la personne que vous étiez en début de carrière, que lui diriez-vous ? Dans cette rubrique, nous posons la question à un entrepreneur. Ses réflexions ne manqueront pas de vous inspirer.

Christophe Hannecart, entrepreneur, inaugure la rubrique avec l’énergie qui le caractérise.

Il y a près de vingt ans, j’ai racheté une franchise de la marque Electro Cash dans la région de Charleroi, qui est devenue par la suite Ixina, n°1 des cuisines équipées. Le secteur était très porteur et j’ai depuis lors acheté plusieurs franchises que j’ai revendues pour n’en garder qu’une, qui est aujourd’hui le plus gros magasin du réseau Ixina (plus de 300 magasins dans le monde entier). La franchise, cela a toujours été mon truc : je suis un indépendant dans l’âme, un entrepreneur, mais je ne suis pas un créateur d’entreprise. Je dis souvent que je suis un « intrapreneur » ! Cela m’a plutôt bien réussi.

Conseil 1 

« Saisissez toutes les opportunités à pleines mains »
Vous avez une idée, vous créez votre société ? Ne tergiversez pas. Il faut tout mettre sur la table dès le départ et y croire. N’ayez pas peur. Ne sous-estimez pas votre potentiel. Donnez- vous les moyens de réussir et ne manquez aucune occasion qui se présente à vous.

Je trouve que j’ai été trop prudent quand j’étais jeune. Dans mon secteur professionnel, j’aurais pu aller plus vite, tout faire de manière plus intense. Je ne dis pas qu’il faut foncer aveuglément. J’ai d’ailleurs travaillé dans le secteur financier pendant plusieurs années avant de devenir indépendant. J’y ai fait mes armes et j’ai appris énormément de choses qui m’ont servi plus tard. Je ne regrette absolument pas cette étape qui m’a permis de gagner du temps par la suite, et je conseillerais à mes enfants de faire le même genre d’expérience. Mais quand on se sent prêt à voler de ses propres ailes, il faut tout donner. Etre indépendant, créer sa société, c’est pour moi la seule façon de s’accomplir pleinement, financièrement et personnellement. C’est très valorisant.

Conseil 2

« Ne laissez pas votre travail envahir votre sphère familiale »
Essayez de ne pas laisser votre entreprise prendre le dessus sur tous les aspects de votre vie. Faites attention à votre équilibre personnel et familial, évitez de parler de votre travail matin, midi et soir. Mais sachez aussi que la marche de vos affaires ne quittera plus jamais totalement votre esprit !

Quand on gère une société, il est évidemment difficile de laisser son boulot derrière soi à la fin de la journée. Surtout quand notre famille est impliquée étroitement dans notre activité.

C’est mon cas, puisque mon épouse collabore dans ma société. Nous apprécions d’être impliqués dans ce projet commun, mais nous savons d’expérience qu’il est important de bien répartir et défi nir les rôles de chacun. Et pour bien gérer le stress et profiter de nos moments de détente, nous essayons de laisser de côté nos inquiétudes éventuelles et de parler d’autre chose.

Conseil 3

« Apprenez à déléguer, sachez vous entourer »
Soyez exigent(e) avec vos collaborateurs comme vous l’êtes avec vous-même, créez une équipe solide, des emplois de qualité. Si vous êtes bien entouré, vous sentirez moins le poids du stress et la pression financière.

Je travaille beaucoup, mais cela ne m’empêche pas d’avoir une bonne qualité de vie. Avec le temps, je subis bien sûr moins de stress fi nancier, mais j’ai aussi appris à déléguer. En dehors des très grosses périodes d’activité, je peux prendre quelques jours au soleil pour me ressourcer ! La société tourne, notre organisation fonctionne et mes collaborateurs sont comme moi : ils mettent un point d’honneur à offrir un service de qualité. Je peux lever le pied plus facilement et je le ferai de plus en plus dans quelques années, pour profiter de mon temps libre. Mais je l’avoue, je n’ai encore aucune envie d’arrêter de travailler !

 

mercredi 15 mai 2019