test

Pourquoi deux tiers des Belges investissent dans l’immobilier ?

To live, to work, to let out. Vous envisagez d’investir dans l’immobilier ? Vous avez certainement un objectif spécifique en vue. Quel est-il ? De quoi devez-vous tenir compte ? Voici quelques conseils !

To live

Vous êtes sur le point d’acheter la maison qui deviendra le foyer de votre famille.

Achetez votre domicile familial à titre privé

Les avantages d’un achat par une société ne font pas le poids face aux inconvénients. Quels sont les points positifs ?

  • Pas d’impôt sur la plus-value en cas de vente ultérieure
  • Un usufruit viager pour le partenaire survivant (époux et cohabitants légaux)
  • Une exemption de l’impôt de succession entre époux        

 

Vous pensez acquérir une résidence secondaire ? Dans ce cas aussi, les avantages d’un achat par une société ne font pas le poids face aux inconvénients !

 

 

Bénéficiez d’un avantage fiscal grâce à votre domicile

En Wallonie, l’avantage fiscal est formalisé par le chèque habitat. Un couple bénéficie de l’avantage fiscal optimal lorsqu’il emprunte 60.000 euros sur 20 ans.

À Bruxelles, l’avantage fiscal sur un emprunt destiné à l’achat d’un logement personnel a été supprimé en 2017. La Région a par contre introduit une réduction sur les droits d’enregistrement à payer à cette occasion. 

En Flandre, pour un couple à deux revenus, l’idéal est de contracter un prêt de 80.000 euros sur 20 ans. Si vous empruntez davantage, votre avantage fiscal à l’impôt des personnes physiques n’augmentera pas. Chaque année, vous pouvez déclarer tout au plus 2400 euros environ par contribuable, avec un avantage fiscal de 40 %.

N’investissez jamais la totalité de votre patrimoine dans la brique

Vous disposez des moyens nécessaires pour acheter votre maison sans crédit bancaire ? Il vaut tout de même mieux l’éviter. En Wallonie, privilégiez l’avantage fiscal lié au chèque habitat. Ce rendement garanti, vous ne le trouverez nulle part ailleurs.

En Flandre, empruntez au moins 80.000 euros, le montant optimal du point de vue fiscal. C’est le montant pour lequel le fisc flamand vous offre un rendement de 40 % par le biais de l’impôt des personnes physiques.

To work

Vous êtes sur le point d’acheter un cabinet ou un immeuble professionnel dans lequel vous comptez bientôt concrétiser vos rêves professionnels.

Achetez par le biais de votre société

Vous pouvez acheter un bâtiment à usage professionnel par le biais de votre société. Vous avez ainsi la possibilité de l’amortir sur le plan comptable et de comprimer vos bénéfices. Mais aussi de déduire les frais de notaire, d’enregistrement et d’entretien ainsi que les intérêts d’un emprunt.

Autres options

Par ailleurs, d’autres possibilités existent pour votre achat. Vous pouvez par exemple acheter en indivision entre votre habitation privée et votre société. Ou encore avoir recours à l’usufruit ou au droit de superficie. Un expert peut vous aider à faire le bon choix.

 

 


Demandez conseil à votre account manager. 

 

 

To let out

Vous êtes sur le point d’investir dans l’immobilier. Votre objectif est d’acheter pour louer.

Concentrez-vous sur le marché résidentiel

Nous voulons tous un toit au-dessus de notre tête. Tout le monde a besoin d’un lieu où habiter. La demande pour de l’immobilier résidentiel ne fléchira donc jamais. Par contre, investir dans des immeubles commerciaux se révèle plus risqué. Surtout en cas de ralentissement économique.

Où acheter ? Voilà la question

À l’achat de la maison que vous occupez, les émotions jouent assurément un grand rôle. Mais si vous prévoyez d’investir dans l’immobilier, vous avez intérêt à les mettre de côté.

Optez pour un investissement assorti d’un rendement potentiel élevé. Le choix de l’emplacement revêt une importance cruciale. Le bâtiment est-il facile d’accès ? Est-il bien situé tant socialement (supermarchés, écoles) qu’économiquement (bureaux et entreprises) ?

 

 

 

Choisissez une nouvelle construction

Faut-il acheter un bâtiment ancien ou nouveau ? C’est la deuxième solution qui offre le plus de sécurité. Surtout si vous prévoyez de louer. Un grand nombre de locataires préfèrent un confort moderne et n’ont pas envie de s’attirer des soucis supplémentaires en raison d’un logement un peu vieillot.

Emprunter ou ne pas emprunter ?

En Belgique, vous êtes imposé(e) sur la possession et la location de biens immobiliers privés. Vous pouvez alléger cette pression fiscale, voire la faire disparaître par un financement correct de votre investissement. 

 


Votre Account Manager peut vous y aider. 

 

lundi 18 mars 2019