test

Le traitement fiscal de votre association dépend de l’objectif poursuivi

Avant de vous lancer dans une association, demandez-vous quel objectif vous voulez précisément atteindre.

La mise en place d’une association est possible de différentes manières. Chacune a ses avantages et ses inconvénients. Il convient donc, pour chaque cas individuel, de peser soigneusement le pour et le contre.

Si le but de la collaboration se limite à l’optimisation des coûts, on parle d’une association de frais ou collaboration de moyens. Si votre but est de développer ensemble une activité professionnelle, on parle d’une collaboration professionnelle.

Vous pouvez choisir entre une association de frais/ une association professionnelle avec ou sans société. Dans votre planification fiscale, vous devez en tout cas toujours tenir compte de la disposition anti-abus. Cela signifie que votre objectif doit toujours être économique. Si vos motivations sont purement fiscales, cela finira tôt ou tard par vous poser des problèmes.

Un conseil : voyez également ce que la déontologie de votre profession stipule quant au fonctionnement d’une association. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises.

 

> Créer une société ? Si vous envisagez de lier votre activité professionnelle à celle de vos collègues et que vous vous demandez quelles sont les possibilités et les conséquences, prenez rendez-vous.