Entrepreneurs Tout sur : EntrepreneursContactOffres d'emploi
Professions libérales Tout sur : Professions libéralesContactOffres d'emploi

Créer une société

En tant que titulaire de profession libérale, vous pouvez organiser vos activités professionnelles de deux manières. Soit vous décidez de les développer seul et sans société, soit vous choisissez de les exercer en société, en faisant intervenir ou non un accord de collaboration. Quels sont les avantages du travail en société ? Voici un petit récapitulatif :
VB_liggend_mijlpaal-vlag_DEF

5 bonnes raisons de créer une société

La plupart de nos client exercent leur activité professionnelle en société. C’est un choix judicieux. Le travail en société présente en effet de nombreux avantages.

1. Sur le plan juridique: une collaboration plus efficace La société offre une bonne base juridique pour organiser la collaboration entre plusieurs personnes. Elle peut être considérée comme un contrat de collaboration qui fixe les règles du jeu entre les parties et l’objectif commun dans les statuts, complétés éventuellement par un pacte d’actionnaires.

2. Sur le plan juridique: une responsabilité limitée

En tant qu’associé, vous ne pouvez perdre que ce que vous avez apporté dans la société. Votre patrimoine privé et celui de votre société restent strictement séparés. Si votre société fait faillite, vos avoirs privés seront à l’abri. À moins que vous ne vous soyez personnellement porté garant pour certains crédits de votre société ou s'il y a une faillite frauduleuse. 

3. Sur le plan familial – Continuité

Si vous possédez une entreprise unipersonnelle, votre décès peut signifier la fin de l’entreprise ou de votre activité.Une société peut faciliter la succession ou la transmission de l'entreprise familiale entre les enfants. Il est généralement facile d'organiser une transaction portant sur des actions d'une société. Cela peut donc profiter à la continuité de l'entreprise.

4. Sur le plan fiscal et financier - Régime fiscal favorable

Une société offre la possibilité de constituer sans attendre une partie de votre futur capital-pension de manière fiscalement avantageuse. Comment? Par le biais d'un engagement individuel de pension ou EIP. Vous pouvez ainsi constituer un capital qui devrait vous permettre de maintenir 80 % de votre niveau de vie actuel à l'âge de la retraite, sur la base de votre salaire actuel. Si vous restez dans cette limite des 80 %, ces paiements sont également déductibles pour votre société. Bref, un scénario win-win.

Tout indépendant sans société peut néanmoins se constituer un capital-pension de manière fiscalement avantageuse. Il est possible de le faire par le biais d'une convention de pension pour les travailleurs indépendants ou CPTI. Sans entrer dans les détails, l'EIP offre plus de possibilités que la CPTI.

La constitution d'une Pension Libre Complémentaire pour les Indépendants ou PLCI reste également une option.

5. Sur le plan fiscal et financier - Régime fiscal favorable

Les taux de l’impôt des personnes physiques sont, à partir d’un revenu de 13 540 euros, supérieurs aux taux de l’impôt des sociétés. En outre, l’impôt des personnes physiques est encore majoré d’un impôt communal et des cotisations sociales sur le revenu.

Certes, il n’est pas question ici de comparer des pommes et des poires. Il faut se rappeler en effet que le bénéfice de la société, après avoir été imposé, reste dans la société. Il fera encore l’objet d’une taxation avant que vous puissiez l’utiliser à titre privé, mais cela reste généralement plus intéressant. Par ailleurs, une société offre également la possibilité de constituer, à des conditions fiscalement avantageuses, une partie de votre capital de pension futur.

À quelles conditions la société peut-elle bénéficier du taux d’imposition de 20% ?

Le taux d’imposition d’une société s’élève en principe à 25 %. Mais une société peut bénéficier du taux PME de 20 % sur les 100000 premiers euros de bénéfice. Ce taux nest cependant appliqué que si la société remplit certaines conditions :

  • La société doit être qualifiée de société PME. Ces sociétés doivent respecter certaines conditions en termes de chiffre d’affaires, de total de bilan et de personnel. 

  • Investissements: la société ne peut pas investir plus de 50 % du capital libéré, des réserves imposées et des plus-values comptabilisées dans des actions d’autres sociétés (y compris des sociétés d’investissement).
  • Rémunération: La société doit verser une rémunération de 45.000 euros minimum, y compris les éventuels avantages de toute nature, à au moins un des administrateurs (personne physique).

    ExceptionLes entrepreneurs débutants qui ne peuvent pas se verser cette rémunération minimum de 45.000 euros peuvent malgré tout bénéficier du taux réduit durant les 4 premiers exercices.

  • Actionnaires: 50% au moins des actions de la société doivent être détenues par des personnes physiques.

Les inconvénients d’une société

  • Généralement, il faut un capital de départ minimum pour démarrer une société.
  • La procédure de démarrage est plus complexe et plus onéreuse. Il faut l’intervention d’un notaire pour constituer la plupart des formes de sociétés. Les obligations comptables et les formalités administratives sont également plus nombreuses. Les décisions sont, dans bien des cas, soumises à des procédures strictes.

Mais travailler en société présente malgré tout de nombreux avantages. Ne vous laissez pas effrayer si vous envisagez de constituer une société. Dressez la liste des nombreux avantages et des éventuels inconvénients et décidez ensuite en toute connaissance de cause.

Vous envisagez de créer une société? Faites-vous conseiller par votre account manager.

Nous vous proposons des conseils sur mesure.