test

La pension libre complémentaire des indépendants

En tant qu’indépendant vous avez la possibilité de vous constituer un capital pension supplémentaire de façon fiscalement intéressante.

Une formule sur mesure…

Chaque année, vous déterminez vous-même le montant de votre versement. Il varie entre 1 et 8,17 % du revenu servant de base au calcul de vos cotisations sociales. Pour 2017, le plafond est fixé à 3.127,24 euros. Ce maximum est atteint avec un revenu de référence de 38.277 euros.

 

… qui bénéficie

  •  d’un taux d’intérêt de base.
  •  d’un bonus attrayant réinvesti en privilégiant soit la sécurité du taux de base en vigueur, soit le rendement potentiellement élevé du fonds de placement choisi.

 

Une fiscalité avantageuse…

Votre versement est déductible à titre de cotisations sociales “obligatoires”. Vous pouvez par ailleurs toujours recourir aux frais professionnels forfaitaires ou réels. En diminuant votre base imposable, vous réduisez vos cotisations sociales à venir. L’avantage total atteint généralement 50 à 60 % du versement.

 

Cumul ?

Vous pouvez cumuler votre avantage fiscal avec

Pour les dispensateurs de soins conventionnés, cette formule est également cumulable avec la prime INAMI, mais pas avec les cotisations personnelles.

Lorsque vous passez du statut Sui Generis à celui d’indépendant, vous pouvez remplacer votre PLC sociale par une PLCI et le volet de solidarité par des garanties sur mesures.

 

 

Un projet solide pour votre avenir !

Lors de votre départ à la retraite, vous recevez le montant constitué sous forme de capital bénéficiant d’une taxation définitive très favorable.

> Votre situation est unique, prenez rendez-vous pour que nous personnalisions ensemble votre PLCI.

 

Tine Audenaert, doctoresse

« Je suis indépendante et je contribue tant à la PLCI qu’à l’épargne-pension. Il est important d’y commencer tôt. Je suis associée avec le médecin chez qui j’ai suivi ma formation. Mon conseil ? Faites-vous conseiller pour garder une vue d’ensemble ! »